Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

HIDA - Libération - Marco Cianffaneli

Publié le par Mag'passion

Libération

 

 

Nelson Mandela disait "Je préfère être libre dans ma tête en prison que libre dehors mais en prison dans ma tête".

 

Présentation de l'oeuvre :

 

Comment cette œuvre, libération, peut-elle dialoguer avec son environnement et être le témoin de l'histoire ? Il s'agit d'une œuvre réalisée par Marco Cianfanelli qui a pour nom Libération. C'est une œuvre du domaine du visuel. Elle a été créé en 2012 et se situe en Afrique du Sud au bord d'une route sur laquelle Nelson Mandela s'est fait arrêter puis emprisonner. Ses dimensions sont de 9m 44 de haut et elle est constitué de 50 pillier d'acier qui représentent les 50ème anniversaire du début de la détention de cet homme. Nous allons vous présenter cette analyse avec tout d'abord une présentation du contexte historique, ensuite nous vous présenterons la biographie de l'auteur en lien avec l’œuvre. Nous vous analyserons ensuite cette sculpture sous deux axes à savoir l’œuvre et son environnement et l’œuvre et le temps.

 

Contexte historique :

 

Nelson Mandela est né le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d'Afrique du Sud). Durant sa vie, il a exercer le métier d'avocat ce qui lui a d’ailleurs donné plus de facilité a la parole et être l'un des plus grands dirigeants historiques de la lutte contre le système politique de la ségrégation raciale (séparation des noirs et des blancs). Pour se faire, il entre au congrès nationale africain (ANC) en 1944. Mais l'ANC ses retrouve interdit en 1960. Nelson Mandela décide donc de crée et de diriger une branche de l'ANC en 1961. Cette branche s'occupe des sabotages. Cet homme a donc été rechercher par l'apartheid pour ses manifestations, ses discours révoltants en faveur de la majorité noire. Au début en partie seul à se révolter, Mandela arrive par la suite à entraîner une grande partie de la majorités noire à la rejoindre ainsi que sa femme, Winnie Mandela qui, lors de l'emprisonnement de Nelson Mandela continue les provocations face à la minorité blanche qui a toujours le pouvoir à ce moment là. D’ailleurs, cette œuvre a été placée exactement à l'endroit où Mandela fut capturé le 5 août 1962 par la police de l'apartheid. Suite à cette arrestation, Nelson Mandela est resté pendant 27 ans en prison. Pour commémorer le 50e anniversaire de cette détention, l'artiste Sud Africain Marco Cianfanelli a conçu une sculpture pour rendre hommage à ce leader emblématique d'une Afrique de Sud démocratique et d'une lutte de l'apartheid (48-91)... Après son arrestation, Mandela a été emprisonner, menacer, torturé. Il est ensuite relâché pour apaiser les tensions qui ont lieu dans des quartiers de « races noires ». Il est ensuite élu président du Sud-Africa en 1994. Il arrête cette fonction en 1999. Il est mort libre, le 5 décembre 2013. Aujourd'hui encore, malgré le fait qu'il soit mort, cet homme est un emblème de la liberté.

 

Biographie de l'auteur :

 

Marco Cianfanelli est né à Johannesbourg en 1970, il est diplomé section beaux arts. Il s'implique dans des expériences artistiques plastiques ou architecturales. C'est un artiste qui travaille dans les espaces publics et privés. Originaire de l'affrique de sud, il a vécu sous le reigne de l'aârtheid jusqu'à 21 ans. Il a donc connu la monté au pourvoir de Nelson Mendela. Particulièrement touché par cet homme qui s'est battu pour son pays et pour la liberté de la mojorité noire, Cianfanelli le représente par une sculptures, cette œuvre.

 

 

 

 

 

L’œuvre et son environnement :

 

Cette œuvre est installé dans la nature face à un vaste paysage. Le visage de Nelson Mandela n'apparait que lorsque l'on se trouve au moins à 35 m, car c'est la distance nécessaire pour que l'oeil sépare les détails qui forment la figure. Donc, si on se met juste à côté de l'oeuvre, on ne voit pas le visage de Mandela. Ces colonnes sont coupés au laser d'une façon très précise , décalés les uns par rapports aux autres et elles permettent de voir le dessin du visage de Mandela. Le public peut évoluer et se déplacer à l'intérieur. On appelle cette œuvre un pénétrable ou incipit. En réalisant une œuvre dans laquelle on peut entrer, l'artiste nous invite à pénétrer dans la tête de Nelson Mandela, à s'inspirer de ses idées et à entrer dans ses esprits. Sans doute veut-il encourager les gens à se battre pour l'égalité entre les races. Quand on est dedans, les barreaux découpent le paysage tel une prison découpe la liberté. Cette œuvre nous montre le visage de Nelson Mandela. Le portrait se détache sur un fond de paysage grandiose, aussi la ligne d'horizon accentue le sentiment de liberté. Le profil de Mandela s'étend sur 50 colonnes d'acier mesurant entre 6,5 et 9m de haut. Elles sont encrés dans le sol avec du béton. L'acier est de couleur gris anthracites ce qui fait penser aux barreaux d'une prison.

 

 

L’œuvre dans le temps:

 

Cette œuvre a été réalisé en 2012, soit 50 ans avant cette date. Le fait que la population mondiale se rappelle de cette événement qui est devenu un événement historique, est un fait surprenant, d'autant plus que la totalité de « la race blanche » se rappelle aussi de cet homme de façon glorieuse (ils le voit encore comme un héro) alors qu'ils était en majorité contre ces rebellions 50 ans auparavant. Avec cette sculpture, Cianfanelli relate ces événements et rappelle aux personnes le courage et l'histoire de Nelson Mandela.

 

Conclusion:

 

Pour conclure, nous dirons que cette œuvre est un monument commémoratif car il évoque un événement historique , on peut donc dire que cette œuvre témoigne de l'histoire. Cette œuvre dialogue aussi avec l'environnement car suivant la façon d'on on se déplace à l'extérieur et a l'intérieur, elle modifie la perception que l'on a du paysage. Nous aimons bien cette œuvre car elle est moderne tout en relatant des événements historiques importants. Elle nous fait d'ailleurs penser au film Mandela : Un long chemin vers la liberté, film qui relate la vie de Nelson Mandela et réalisé par Justin Chadwick.

 

Commenter cet article

ludivine 22/05/2016 15:45

Et quelle œuvre pourriez vous mettre en relation avec celle ci ?

martin 16/05/2015 15:34

mais sinon je trouve que c'est bien. Je pense que les personnes qui font des articles devraient s'inspirer de vous.

Mag'passion 17/10/2015 15:22

Merci beaucoup vos commentaires m’emmènent à réfléchir et me touchent ! Merci beaucoup ;)

martin 16/05/2015 15:32

Quand vous parlé de "cette branche s'occupe des sabotages." il faudrait précisé car on ne le sait pas forcément

Anonyme 12/05/2015 18:34

Attention il n'y a pas deux "f" a Marco Cianfanelli!
Mais merci beaucoup pour l'aide!

Mag'passion 17/10/2015 15:21

Oui derien ;)

Anonyme 09/05/2015 11:19

merci pour ces informations qui m'ont réellement aidés

Mag'passion 09/05/2015 19:31

derien :) mais faites quand même attention : les thématiques et problématiques ne sont surement pas les mêmes que l'année dernière :)